Samain 2021, élémentaux, spiritualité, eveil

En ce jour de célébration du petit peuple,
des alliances qui sont faites en tous temps avec eux et avec Terre Mère, un petit pêle-mêle des peintures en reliance avec eux.

Je comprend pourquoi le thème de l’atelier de mardi 😂 et la dernière peinture réalisée, comme quoi :

– lorsqu’on travaille intérieurement, énergétiquement sur toutes nos strates(toutes nos facettes, toutes dimensions et espaces-temps)
– lorsqu’on œuvre sur son propre éveil, sur nos facultés : peu importe leurs origines et ce qu’elles représentent c’est à dire sans étiquette élitiste mais par l’ouverture du cœur, de notre conscience supérieur, et qu’on apprends à les laisser s’exprimer pleinement à nouveau.
– lorsqu’on laisse la Vie nous traverser, et qu’on ose être sans retenue ce qui permet également d’être dans notre pleine place,´ disponible à nos pleins potentiels.
– que nous sommes ouverts au fait qu’une partie de nous sais Tout, et qu’en même temps nous ne savons rien! La Vie nous apprend qu’à chaque fois, que ce n’était pas tout à fait exact à 100%, il manquait une donnée, une perspective, une dimension… ce qui finalement pour les perfectionnistes est relaxant n’est ce pas?
Cela donne beaucoup de moments comme :
Ah mais c’est pour cela que j’ai fait ça?
Ah mais c’est pour cela que j’ai dit ça?
On apprend finalement de notre propre sagesse intérieure à travers elle, elle œuvre à travers nous, on apprend ce que l’on sait!
On l’expérimente en direct sans le mental, sans l’intellect qui a appris.
Le mouvement de vie s’en charge, marche ta parole… là on marche et on « comprends »notre parole… on donne sens (marche direction dimension) à notre parole…le processus est comme inverse… intéressant n’est ce pas?
Nous pouvons donc dans cette perspective ensuite allier pleinement les deux en pleine conscience.
Ceci a été depuis le début mon processus d’apprenti-sage.

Accepter de se laisser traverser sans savoir et comprendre.. pas facile pour une perfectionniste 😉 Faire des soins sans savoir comprendre ce qui était fait, voyager les nuits faire toutes sortes de choses et voir certains événements sans tout voir rien comprendre… et puis à force s’accepter les processus, d’ouvrier par a toujours plus l’inconnu sans chercher l’un-connu, on ouvre des champs en soi et autour de soi.. on comprends une partie du processus…

Dernièrement j’ai souvent tiré les trois cartes d’oracles :
Elles sent, elle sait
Chemin de Vie

Faire confiance au processus

Finalement on se met toujours sur les chemins les rencontres qui font toujours sens à un moment : merci à ma mère spirituelle qui m’a transmis tant.. et je parle d’elle ici car elle était très reliée aux elementaux au petit peuple. Elle m’a notamment aidé à lâcher prise sur le fait que je ne « savais » pas.. elle m’a donné confiance en moi en me racontant ce que je réalisais à l’instant T sur elle en soin… Merci à toutes celles et ceux qui ont même juste croisé mon chemin car j’en suis sûre , nous apportons tous nos fréquences, nos unicités et donc sommes un élément du chemin pour tous.

Des mots sont dits et résonnent parfois intégralement quelques années après. Des postures de personnes, des lieux qui vibrent en nous… ce sont autant de rdv que nous nous donnons pour faire vibrer toujours plus qui nous sommes dans tous nos corps.

Je vous souhaite un doux dimanche, du premier jour de Samain.

NB : pour vous inscrire à l’atelier du mardi 2 novembre voici le lien : https://docs.google.com/forms/d/1TVqzDNWDU7KowojdKU4a-jThOoRTAI4OHA-1NjpbTNU/viewform?edit_requested=true&fbclid=IwAR1ySMbkYvHJRTw03TOYNvCjsOQv0y2Opl_CvGjIKb0s-Na8FrL62Jc0qEQ
 
Share this post
Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Retour haut de page