Edito du 21 mai 2021 by me :)

Bonjour à tous, comme promis sur les réseaux sociaux 
voici en partage mon édito transmis lors de la newsletter du 21 mai 2021.
Au vu de sa longueur 😀 
Il est alors plus confortable de le lire ici, alors le voici! 
Pour rappel, ceci est écrit sur le moment sur ce qui me vient, si cela ne vous parle pas du tout, laissé de côté, 
discernement est toujours de mise 🙂 en image la dernière toile vibratoire!
 
Depuis quelques mois, nous sommes bien chahutés
dans toutes sphères de notre être, de notre vie. 
 
Que ce soit en terme émotionnel, mental, social, sociétal, philosophique…
Nous sommes aussi chahuté en ces temps de changements que la nature! 
Nous sommes mi mai et nous avons depuis une semaine sur Nantes, les fameuses giboulées de mars! 
 
Nous rappeler ce qui est essentiel pour nous,
notre Essence-ciel bien incarnée 
au coeur de notre coeur,
notre corps physique, notre esprit.
 
Quel programme! 
 
Nous avons besoin de dispacher, de dissocier chaque situation/contexte/émotions/personnes..pour comprendre que tout est à chaque fois unique certes et que tout peut être similaire et imbriqué également…
Et cela demande donc parfois de détisser, pour retisser à nouveau.
 
Cela demande, humilité, patience, hauteur et profondeur. 
 
Ce n’est pas parceque l’on avance vers Soi,
que nous sommes sur un chemin dans une spiritualité bien incarnée,
que nous ne serons pas touché,
voir même parfois totalement bouleversé par :
– la perte de proches ou certaines personnes que nous avons connues
ou simplement juste croisées quelques fois! 
– par le(s) choix de vie de certaines personnes,
 
Même si nous pouvons être dans un amour inconditionnel
nous pouvons totalement être impacté par le positionnement de ces personnes
ou ce qui leur arrive.
 
Se laisser traverser en conscience de ce qui vient à nous dans l’instant, pour vivre pleinement peut-être cette colère, cette incompréhension, cette tristesse. 
 
C’est en acceptant que cela nous touche,
en se laissant traverser par tout ce qui vient,
en conscience que c’est un processus,
en nous donnant ce temps dont nous avons besoin pour bien traverser cela
et non se laisser envahir et engloutir dans des égrégores qui finalement ne nous appartiennent parfois même pas mais auquel, nous allons nous identifier pour différentes raisons, que nous pourrons être dans l’acceptation totale du Tout et que l’amour inconditionnel pansera la mélancolie ou toute douleur qui est venue nous toucher dans certains de nos espaces.
 
 Nous sommes dans une période exigeante,
comme il y en a eu d’autres par le passé.
Alors où en sommes nous?
Avons nous tiré les leçons du passé?
Sommes nous totalement prêts?
Avons nous déjà pris conscience de toutes ces leçons et donc sommes nous prêts à incarner pleinement ces sagesses que nous ont laissées toutes ces leçons?
 
Alors sur un plan spirituel cette période nous demande de nous dé-couvrir, de nous aligner, de marcher notre parole, et également de nous positionner clairement, sans jouer les enfants, sans attendre qu’un sauveur viennent nous libérer.
 
Oui nous sommes aidés, on nous tend la main pour traverser,
pas pour traverser à notre place.
 
En effet, l’histoire nous montre « tout », que ce soit ce qui s’est passé en France (nulle besoin de préciser l’époque que nous sommes en train d’épurer ou en tout cas est proposé d’épurer) mais aussi sur d’autres continents..
En effet, les formes, tableaux changent,
le fond est quelque part le même ou presque.
 
Il y a donc un travail personnel, spirituel à faire pour nous aider justement à intégrer et incarner pleinement nos valeurs d’humanité divine et ce sans partir dans des concepts « New Age » complètement désincarné en refus de la « réalité ».
Et pourtant vous me connaissez, je suis plutôt perchée comme dirait certains.
Oui en effet, je le suis, et en même temps je suis pleinement incarnée et consciente de notre travail et ce que nous avons à transmuter évoluer bien ancrée en co-création avec la Terre et avec notre humanité divine. 
Quand je parle d’humanité divine, je parle d’équilibre entre notre partie animale humaine et notre partie divine, notre essence. 
 
A l’heure d’internet, des réseaux, des livres, des films disponibles facilement,
mais aussi de part nos propres expériences, nous ne pouvons plus dire :
« nous ne savions pas ». 
 
Certes, cela n’est pas forcément simple, de par certaines peurs profondes encore présentes, certains cadres extérieurs.
Et clairement nous avons TOUS,
de quoi faire chacun à notre niveau,
sans nous voiler la face sur qui nous sommes là où on en est. 
 
L’important est peut être déjà d’en prendre conscience et de travailler sur ces peurs,
sur ces cadres où finalement dans un carré,
on peut aussi être un cercle, un triangle, une étoile…
et donc ne pas être et accepter d’être un carré si cela ne nous convient pas
et si cela va à l’encontre de nos convictions.
 
Si nous avons des doutes,
écoutons-les et attendons avant de prendre une décision importante. 
Mettons les choses en perspectives réelles.
 
Chaque acte, choix, fait en conscience,
vous renforcera dans votre alignement,
dans votre souveraineté
et aidera énergétiquement les autres à faire de même.  
 
Une image me vient là et je finirai par cette phrase : 
 
Si l’on vous propose une cage plus grande et même d’une couleur différente de celle dans laquelle on vous a emprisonné, vous sentirez-vous libre et heureux?
 
Personnellement, je ne souhaite à personne d’être dans une cage
peu importe sa grandeur, sa couleur.
Share this post
Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Retour haut de page